Contempler en été une pluie de Perséïdes, météores de la taille d’un petit pois, se déplaçant à 210 000 km/h, prendre conscience du caractère extraordinaire de la vie sur Terre, 

et faire naître une myriade d’idées à impact pour votre stratégie RSE !

La formation RSE des salariés doit être au coeur d’une politique RSE

La durabilité en entreprise, la RSE, commence à devenir de plus en plus “mainstream”. Mais pour qu’elle passe à l’échelle, il faut miser sur une meilleure formation des salariés aux enjeux RSE. Voici pourquoi.

 

De plus en plus, les entreprises parlent de leur “responsabilité” : responsabilité sociale, environnementale, économique. Que l’on parle de RSE, de Raison d’être, de Purpose, de durabilité, une chose est sûre : les entreprises sont entrain de s’approprier l’idée qu’elles doivent agir pour autre chose que leur seul profit.

Résultat, aujourd’hui, de plus en plus d’organisations ont un département RSE, un reporting RSE, une stratégie RSE, des responsables RSE… Mais pour que cette profusion de réflexion autour des enjeux de la RSE soit réellement utile, il va falloir aller plus loin, et réussir à passer à l’échelle. Et si la clef pour ça, c’était la formation RSE des salariés ? Tentons de comprendre.

La RSE se diffuse… mais pas chez les salariés

Comme on l’a dit, il n’y a désormais plus beaucoup d’entreprises qui n’ont pas au moins commencé à réfléchir à leurs actions “RSE”. Notamment depuis la Loi Pacte, elles sont de plus en plus nombreuses à se questionner sur ces enjeux. Et on peut dire que des notions comme les Objectifs de Développement Durable commencent à devenir de plus en plus “mainstream”.

Mais attention, ce constat est très loin d’être homogène. À travailler au coeur de la RSE, on pourrait avoir l’impression qu’il s’agit désormais d’une évidence. Et pourtant, on en est loin. Oui, dans le sérail, les notions comme la RSE sont désormais connues. Mais auprès du grand public, qui constitue l’essentiel des salariés des entreprises ? Pas tellement ! Selon un sondage publié l’an dernier par IFOP à l’occasion du Forum de Giverny, on apprenait que la majorité des Français ne savaient pas vraiment ce qu’est la RSE. Plus récemment, l’étude issue de l’Observatoire Salariés et Entreprise Responsable allait dans le même sens. À peine une petite moitié des salariés interrogés avaient la bonne définition de la RSE.

Si l’on regarde vraiment les choses, c’est assez clair : la majorité des gens ne savent pas vraiment ce qu’est la RSE concrètement, quels sont ses axes d’action, ses outils, ses règles. Et comment les en blâmer ? Après tout, cela ne fait pas partie des prérogatives professionnelles de la majorité des salariés.

Une méconnaissance des enjeux RSE et la nécessité de la formation

Forcément, on imagine que dans un tel contexte, peu de salariés sont réellement au courant de ce qu’il se passe réellement au sein de leur entreprise en matière de développement durable.

Ont-ils déjà lu le reporting RSE de leur entreprise ? Probablement pas, le format long et austère invitant peu à la découverte. Savent-ils quels sont les axes stratégiques mis en place par leur département RSE ? Peut-être l’ont ils survolé un jour dans une newsletter, perdue dans le flot de l’intranet, entre deux mails plus importants à traiter. Ont-ils intégré ces axes stratégiques dans leurs propres activités ? Là encore, on peut douter.

Le problème, c’est qu’une stratégie RSE ne peut pas se construire “hors-sol”. Elle a besoin de se baser sur l’action quotidienne des collaborateurs de l’entreprise. Ce sont eux qui traduisent en acte les orientations stratégiques définies par le département RSE et la direction. Les études montrent régulièrement que si 90% des entreprises n’atteignent jamais leurs objectifs RSE, c’est d’abord parce qu’ils ne parviennent pas à engager leurs salariés sur le sujet.

Mais pour engager, il faut d’abord faire savoir. Et le mieux pour ça, c’est la formation.

La formation : l’outil obligatoire pour impliquer ses salariés sur des projets RSE

Former ses salariés aux enjeux RSE peut signifier plusieurs choses. Cela peut être d’abord des formations générales pour sensibiliser ses collaborateurs aux enjeux liés à la transition écologique et sociale. L’entreprise joue alors son rôle dans la sensibilisation citoyenne, et en profite pour faire de ses salariés de potentiels acteurs de la transition en interne et en externe.

Cela peut être ensuite des formations plus spécifiques pour permettre aux collaborateurs de comprendre les enjeux RSE de leur organisation. Quels sont les principaux enjeux de matérialité de l’entreprise ? Comment compte-t-elle y répondre ? Quel rôle peuvent jouer les opérationnels dans cette transition ? Comment s’impliquer ? Comment rejoindre un éventuel réseau d’ambassadeurs RSE ?

La formation est un outil indispensable, d’abord pour diffuser la culture RSE en interne, mais aussi pour identifier d’éventuels relais de la stratégie RSE de l’organisation.

Ce n’est donc sans doute pas un hasard si en 2020, la formation des salariés aux enjeux de durabilité était l’un des objectifs principaux identifiés pour la prochaine décennie par les directeurs du développement durable du C3D réunis à ChangeNOW.

 

Clément Fournier – Rédacteur en Chef Youmatter

 https://youmatter.world/fr/formation-salaries-rse-strategie-engagement/

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 ⁄ 19 =